Bienvenue chez CENTURY 21 Osmose, Agence immobilière CERGY 95000

Val-d'Oise. Cergy-Pontoise : l'agglo et le Vexin à la table du bien manger

Publiée le 11/02/2021

Manger local et sain, c'est tout l'enjeu du projet alimentaire territorial porté par l'agglo cergypontaine et le Pnr. Sa mise en œuvre débutera à l'été 2021.

Répondre à l’élan du consommateur vers l’alimentation biologique et les circuits courts : tel est un des enjeux de ce Projet alimentaire territorial porté par l’agglomération de Cergy-Pontoise et le Vexin. (Illustration Adobe Stock)

Le projet alimentaire territorial (PatCergy-Pontoise-Vexin (Val-d’Oise) gagne en épaisseur. Il y a peu, un forum, organisé en ligne en raison de la crise sanitaire, a invité tous les acteurs du dossier, élus, producteurs, distributeurs et consommateurs, à échanger autour de la question du bien manger et de la transition agricole et alimentaire des deux territoires voisins.

Local et sain

Voilà déjà un an que l’ex-Ville nouvelle et le Pnr du Vexin français planchent sur le sujet avec un seul objectif en tête : permettre aux Cergypontains et aux Vexinois de manger local et sain en retissant le lien trop souvent hachuré entre la ville et la campagne. Et petit à petit, cette ambition, que la crise inédite que le monde traverse a rendue plus urgente encore, prend forme.

À l’automne, un diagnostic agricole et alimentaire du territoire a été posé. Le principal enseignement de cet état des lieux de la demande, de la production existante et des réseaux de distribution ne souffre aucune ambiguïté : il est grand temps d’agir.

« 30% des agriculteurs pourront faire valoir le droit à la retraite dans les dix prochaines années, posant la problématique de la reprise des exploitations, de la crise des vocations dans le milieu agricole, souligne Benjamin Demailly, le nouveau président du Pnr. Ce diagnostic permet de poser et de mesurer les difficultés que nous rencontrons en fonction de nos ambitions sur l'orientation agricole souhaitée ».

Et aussi de s’interroger : quelles surfaces de diversification sont indispensables pour rendre le territoire autonome en matière d’alimentation ? Combien d’emplois sont nécessaires dans le secteur du maraîchage pour parvenir à cette autonomie ? Comment résoudre la problématique de la ressource en eau ? Autant de questions essentielles au moment où l’élan du consommateur vers l’alimentation biologique et les circuits courts se fait de plus en plus pressant.

Pour enrichir ce projet alimentaire territorial partagé, dont les premières actions seront mises en œuvre à l’été 2021, des ateliers thématiques seront bientôt proposés aux acteurs du cru. À Cergy-Pontoise et dans le Vexin, le bien manger promet de faire recette.

Il est possible de contribuer à l’élaboration du Pat via un formulaire de contribution en ligne sur www.cergypontoise.fr

Notre actualité